Actualités

#Confiné ? Pas tous ! / « Comment je travaille »

Nicolas, Accompagnant Educatif et Social dans une résidence pour personnes âgées, explique comment il a adapté son activité :

« Je travaille actuellement à la Résidence des Trois Chênes à Pacé depuis le 28 novembre 2019. J’ai tout d’abord commencé par un CDD jusqu’au mois de décembre qui s’est montré concluant. Par la suite, j’ai signé un contrat en CDI qui a démarré le 1er février 2020. J’accompagne des personnes âgées dans les soins ainsi que dans les actes de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, se nourrir) et veiller à leur environnement.

Mes missions s’appuient bien évidemment sur des règles d’hygiène, de bien-être et d’échanges pour favoriser le quotidien des résidents.
Chaque journée, on effectue les transmissions avec les équipes suivantes pour assurer le suivi des résidents. Du point de vue de l’hygiène, on change draps, alèses, taie d’oreillers, carrés bleus dans le cas de personnes incontinentes. Pour le bien-être de la personne, on effectue les tâches en lien avec le planning de douche et de pesée en effectuant la toilette intime et du haut du corps, la coiffe et l’habillage… On aide la personne à aller aux toilettes.
Chaque jour, on aide les résidents à la prise des repas à table ou au lit pour le matin et/ou le soir et on effectue les accompagnements adaptés pour certains résidents dans leurs chambres.

Ce qui change depuis le Covid 19, ce sont les protocoles renforcés pour préserver la santé des résidents et des collègues. Avant le début de la journée, on prend notre température pour évaluer si on a de la fièvre ou non pour ne pas prendre de risque.
On se limite au port d’un masque chirurgical par jour et par personne en permanence tout au long de la journée et peu importe notre tâche à effectuer (pour se changer avant et après le travail, pendant les transmissions, …). On limite le plus possible le contact avec les résidents aux missions de soin en respectant la distanciation d’un mètre pour les repas et pour les activités d’animation. Idem entre les professionnels soignants ou non-soignants.
On a accru la fréquence et le nombre de lavages des mains dans le respect des consignes spécifiques.

Compte tenu du fait que les visites des proches sont interdites, on a mis en place de la visioconférence pour garder le contact avec la famille.

Bien évidemment la situation actuelle inquiète les résidents, mon rôle est de les rassurer en les informant sur l’actualité et en maintenant le contact entre les familles.
Les protocoles d’hygiène étant extrêmement renforcés, ça demande plus de travail, plus de détail pour que tout soit « propre » régulièrement.

C’est sûr que c’est dur pour nous moralement et physiquement mais ça c’est le métier qui l’exige ! La difficulté avec le coronavirus, c’est que tous les protocoles s’ajoutent à nos missions de base. L’hygiène est encore plus présente.
Pour pallier ce surplus de travail, la direction a embauché du personnel pour l’aide le soir pour les soins et la distribution des plateaux. Ça nous soulage ! »

 

 

 

 

Nous contacter

Jeunes volontaires, établissements de formation innovants ou entreprises, n’hésitez pas à nous contacter.





* : champs obligatoires